Accueil > Région > ARS > Projet régional de santé 2012-2016 > Schémas sectoriels > Schéma Régional de Prévention > Volet Prévention Promotion de la Santé et Santé Environnementale (PPS) > Plan d'action Population générale > Objectif général 3 : Améliorer le dépistage de certaines maladies chroniques > Objectif spécifique 3.3 : Améliorer le dépistage du diabète de type 2

Région

Objectif spécifique 3.3 : Améliorer le dépistage du diabète de type 2

Contexte

  • « Principes de dépistage du diabète type 2 », HAS.
  • Diabète, une pathologie très socialement marquée : la prévalence du diabète (de type 2) est plus élevée parmi les populations de niveau socio-économique moins favorisée, notamment en raison de la forte prévalence de l’obésité parmi celle-ci. En PACA, en 2008, la proportion de personnes traitées pour un diabète était près de deux fois plus élevée parmi les bénéficiaires de la CMUC (4,8%) que pour le reste de la population (2,6%). Elle est plus élevée dans les zones de forte précarité (ORS PACA). Ceci amène à proposer de retenir le diabète et l’obésité comme pathologies traceuses compte tenu de leur lien avec la précarité et de leur impact sur la santé.
  • Chez les hommes, on retrouve une surmorbidité (par rapport à la région PACA) dans les cantons regroupés particulièrement vulnérables : Marseille, Orange-Valréas et Cavaillon ainsi qu’à Martigues qui comporte une très forte proportion de bénéficiaires de la  CMUC.
  • Chez les femmes, les mêmes territoires sont concernés, à l’exception de Cavaillon. Salon est également en surmorbidité significative.

© ICARS - Plan du site - Contact - Crédits