Accueil > Région > ARS > Projet régional de santé 2012-2016 > Schémas sectoriels > Schéma Régional de Prévention > Volet Prévention Promotion de la Santé et Santé Environnementale (PPS) > 10. Conclusion

Région

10. Conclusion

Le schéma régional de prévention fait de la réduction des inégalités de santé l’enjeu majeur de la politique à mettre en œuvre pour les cinq prochaines années. Il associe des objectifs visant à améliorer la santé de l’ensemble de la population régionale à une approche plus sélective avec des objectifs spécifiques à des publics ou à des territoires.

Plusieurs conditions sont nécessaires pour espérer réussir :

  •  Engager les institutions partenaires dans la déclinaison du schéma.

La prise en compte des différents déterminants de santé rend indispensable une approche intersectorielle. Cela suppose une formalisation des engagements de chacun, dans un dispositif de conventions et un partage du pilotage et de l’animation des programmes à mettre en œuvre, selon les publics concernés.

  • Définir des programmes territoriaux de santé appropriés aux besoins.

L’ARS doit à la fois assurer un accompagnement de l’animation au plan local, prévoir les financements nécessaires aux actions et préparer avec les collectivités locales concernées les termes des contrats locaux de santé correspondants. La participation de la population des territoires visés est indispensable.

  • Envisager une période de transition entre des actions relativement ponctuelles et des programmes de prévention structurés articulant niveaux d’intervention et acteurs par thématiques (addictions, sexualité, …), par territoires et/ou par publics (petite enfance, personnes en grande vulnérabilité sociale,…).

Cette période demandera du temps car des expérimentations et un accompagnement méthodologique seront nécessaires pour parvenir à structurer les interventions appropriées, dans un programme agissant à plusieurs niveaux.

  • Mobiliser et impliquer la population, les associations de personnes malades et d’usagers du système de santé.

Ces associations constituent d’importants relais potentiels de nombreuses actions prévues par le schéma ; leur rôle peut être majeur dans un contexte financier contraint.

  • Mobiliser les professionnels libéraux, les établissements de santé et médico-sociaux pour ce qui les concerne, en veillant à la transversalité avec les autres schémas.

L’ensemble des professionnels de santé est concerné par la mise en œuvre du schéma régional de prévention, qu’il s’agisse de leurs missions intrinsèques, mais aussi, pour les établissements, de la ressource territoriale en santé qu’ils constituent, spécialement en zone rurale.

  • Recourir à l’innovation.

En l’absence de modalités probantes d’intervention, le soutien à des actions innovantes, dans une démarche de recherche-action associant acteurs de terrain et équipes de recherche sera indispensable

  • Disposer des moyens financiers nécessaires.

A moyen terme, le transfert, même d’une très faible partie des crédits affectés aux établissements et services de santé et médico-sociaux, accroitrait considérablement les capacités d’actions dans le champ de la prévention. D’ores et déjà, les CPOM et projets d’établissement de ces structures devront intégrer certains des objectifs du schéma régional de prévention.

La dernière étape de la construction du Projet Régional de Santé s’ouvre maintenant avec la définition des programmes opérationnels et des plans d’action. Elle devra associer les différents partenaires concernés et organiser les collaborations indispensables dans un cadre conventionnel approprié.

Si certaines des actions prévues relèvent directement de l’ARS, la plupart nécessitent en effet une mise en œuvre associant différents partenaires institutionnels.

Le schéma régional de prévention n’est donc pas une politique de prévention spécifique à la seule ARS, mais une proposition pour une politique régionale partagée de prévention. Cette politique concerne non seulement tous les acteurs du système de santé mais doit traverser également l’ensemble des politiques publiques.


© ICARS - Plan du site - Contact - Crédits