Accueil > Région > ARS > Projet régional de santé 2012-2016 > Schémas sectoriels > Schéma Régional de Prévention > Volet Prévention Promotion de la Santé et Santé Environnementale (PPS) > 4. Des spécificités territoriales marquées en matière sociale et de santé > 4.4 Des spécificités environnementales marquées

Région

4.4 Des spécificités environnementales marquées

Details Particulate matter (PM10) emissions from road transport (in tonnes per grid cell)

La prise en compte de spécificités environnementales est indispensable pour compléter cette analyse des territoires prioritaires. Elle peut être faite en examinant les caractéristiques régionales en matière de qualité de l’eau, de qualité de l’air et d’état des logements.

Qualité de l’eau (période 2006-2008)[1]

Qualité bactériologique des eaux distribuées

Plus de 97% de la population bénéficie d’une eau dont le taux de conformité des analyses bactériologiques est supérieur à 95%. De fortes disparités géographiques sont relevées en rapport avec la taille des unités de distribution (UDI). Le taux de conformité des petites UDI (

Pesticides dans les eaux distribuées

La présence de produits phytosanitaires a été détectée au moins une fois dans 11,9% des UDI où une recherche a été effectuée sur la période considérée. Seules 0,8% des UDI ont été affectées par un dépassement de la limite de qualité (0,1 mg/l) soit 0,4% de la population régionale.

Plus de 80% des UDI où la présence de produits phytosanitaires a été détectée se situent dans les départements du Var et surtout du Vaucluse (présence dans 45,7% des UDI). Certaines UDI de l’Ouest du département des Alpes de Haute Provence sont également concernées.

Qualité de l’air

L’Agence Européenne de l’Environnement a réalisé une série de cartes de la pollution de l'air par diverses sources, telles que les transports routiers et maritimes, l'aviation, le chauffage domestique, l'agriculture et les petites entreprises (émissions diffuses). Les cartes permettent de localiser les rejets de polluants de l'air, notamment les émissions d'oxyde d'azote (NOx), dioxyde de soufre (SO2), ammoniac (NH3) et microparticules (PM10).

 C’est l’ensemble des centres urbains qui est particulièrement exposé.

 Lutte contre l’habitat indigne

La région PACA est l’une des régions de France particulièrement concernée par la lutte contre l’habitat indigne du fait de l’importance de son parc de logements anciens et de la relative précarité de sa population. Elle fait partie des 5 régions, Ile-de-France comprise, qui arrivent en tête relativement au nombre de logements frappés par un arrêté d’insalubrité.

Parallèlement, pour ce qui est de la lutte contre le saturnisme, la région PACA faisait en 2008 partie des 4 régions ayant le plus de transmission des constats d’exposition au plomb positifs[2] (cf. éléments complémentaires en annexe 8).



[1] Les données sont issues du document la qualité des eaux distribuées en PACA 2010 rédigé par le Service Santé Environnement de l’ARS PACA – cartes consultables sur le site www.ars.paca.sante.fr

[2] Enquête annuelle sur les actions départementales engagées pour lutter contre l’habitat indigne 2008- 2009 - DGS


© ICARS - Plan du site - Contact - Crédits