Accueil > Plan stratégique régional de santé > 3. Apporter des réponses sur des thématiques stratégiques

Plan stratégique régional de santé

3. Apporter des réponses sur des thématiques stratégiques

A la lumière du diagnostic ci-dessus, six domaines ont été considérés comme stratégiques pour la région PACA :

  • Inégalités de santé
  • Personnes en situation de handicap et personnes âgées
  • Risques sanitaires
  • Périnatalité et petite enfance
  • Maladies chroniques
  • Santé mentale et addictions

Il est apparu important d’identifier le domaine  « inégalités de santé », qui regroupe les personnes présentant un déficit majeur d’accès à la santé.  Cela concerne particulièrement les précaires et pauvres particulièrement nombreux dans la région, mais également les migrants, les détenus et sortants de détention, les personnes handicapées, les adolescents et les jeunes.

La Directiongénérale dela Santé  a identifié cinq axes stratégiques autour desquels pourrait se structurer la politique santé publique des cinq années à venir. Dans la lignée de ces travaux, le Ministère dela Santéet des Sports a proposé de structurer l’élaboration du PSRS autour de ces cinq domaines stratégiques, complétés par un enjeu transversal majeur : l’efficience du système de santé. Ces domaines sont les mêmes que ceux identifiés en PACA, à l’exception du domaine inégalités de santé, spécifique à la région.

Chaque domaine a fait l’objet de travaux collectifs au sein de l’ARS  pour formuler des objectifs généraux et spécifiques s’y rattachant.   

Ces objectifs ont été validés en fonction de critères classiquement utilisés pour hiérarchiser des objectifs et en fonction des principes d’action spécifiques à l’ARS. 

Critères primaires :

  • Importance ou ampleur du problème (nombre de personnes concernées, prévalence, incidence…
  • Gravité du problème (mortalité, morbidité, qualité de vie…)
  • Réalisme de la solution : estimation de la capacité potentielle des acteurs à intervenir efficacement sur le problème de santé  et de la faisabilité de la solution, sur les plans politique, économique, culturel, organisationnel…

Principes d’action spécifiques ARS Paca :

  • Equité : En quoi, cet objectif nous permettrait de contribuer à la réduction des inégalités devant la santé, particulièrement  les inégalités sociales et territoriales en matière de santé.  
  • Mise en synergie des différents acteurs du système de santé et de l'autonomie : En quoi cet objectif va-t-il dans le sens d'un décloisonnement des politiques publiques en matière de santé ?  
  • Innovation : quelles possibilités de trouver des solutions innovantes sur le plan organisationnel ou technologique, sortant du cadre conventionnel et permettant de dépasser un blocage ?
  • Efficience : en quoi cet objectif permet-il d'accroître l’efficience du système de santé ?

Le plan stratégique définit, dans chaque domaine de santé retenu (domaine stratégique), des objectifs généraux et des objectifs spécifiques, qui sont des objectifs intermédiaires entre ces objectifs généraux et les objectifs opérationnels qui seront décrits dans les schémas. Les objectifs du PSRS ne font pas obstacle à la détermination d’objectifs dans les autres domaines de santé au niveau des schémas et des programmes.

 

Au sein des domaines stratégiques, les objectifs généraux sont communs à l’ensemble des domaines de santé :  

  • Améliorer la connaissance pour mieux cibler et mieux évaluer les actions

Les travaux dans la majorité des domaines ont fait émerger la nécessité de développer la connaissance épidémiologique, le recueil continu d’informations et la meilleure connaissance des besoins des populations… dans le but d’une part de mieux cibler les actions et d’autre part de pouvoir évaluer leurs impacts.

  • Réduire les inégalités territoriales de santé

Cet objectif national est apparu pertinent pour l’ensemble des domaines. Les inégalités de santé sont aussi importantes au sein de la région qu’entre régions. S’il est indéniable qu’elles sont essentiellement d’ordre socio-économique,  elles tendent à se concentrer sur certains territoires. L’approche territoriale est par conséquence pertinente.

  • Rendre effectif le droit à la santé et à l’autonomie

Le champ de la prévention n’a volontairement pas été isolé ; il a sa place dans cet objectif « droit à la santé » ainsi que dans le parcours coordonné de santé.
Rendre effectif le droit à la santé, c’est rendre effectif le recours des usagers au système de santé, en fonction de leurs besoins, par des mesures portant à la fois sur l’accès aux droits et sur l’accès aux services et structures.

  • Mettre en place un parcours coordonné de santé et d’accompagnement, en respectant le libre choix des personnes
    Afin que l’usager puisse bénéficier d’un parcours coordonné,  la coordination de l’offre de prévention, de soins et d’accompagnement  doit être accrue. L’obtention d’un maillage bien réparti de professionnels de santé de premier recours offrant à la population la possibilité d’entrer dans un parcours de prévention et de soins coordonnés (parcours de santé) en articulation avec une offre médico-sociale et sociale de proximité (parcours de vie) ressort comme un objectif majeur et transversal à la plupart des domaines.
  • Améliorer la qualité de l’offre de santé

Il s’agit de la qualité dans une acception large qui inclut aussi la sécurité et la satisfaction des usagers ainsi que les bonnes pratiques professionnelles.

Chaque domaine stratégique de santé décline tout ou partie de ces objectifs généraux en objectifs spécifiques au domaine concerné.


© ICARS - Plan du site - Contact - Crédits