Accueil > Alpes Maritimes > ARS > Programme territorial de santé des Alpes Maritimes > Méthodologie

Alpes Maritimes

Méthodologie

Le PTS des Alpes Maritimes a été conduit et piloté en mode projet par la délégation territoriale 06.

La conférence de territoire du 17 avril 2012 a permis de présenter l'économie générale d'un programme territorial de santé, ses objectifs, son intérêt et le rôle attendu de la conférence de territoire dans ce cadre. Une ne séance de « brainstorming » entre les cadres de la délégation territoriale le 09/11/2012 matérialise le début des travaux du PTS des Alpes-Maritimes. Au cours de cette réunion ont été recensées, à partir des préoccupations exprimées par les établissements et services, les partenaires et les opérateurs du département, les problématiques majeures des Alpes-Maritimes, en lien avec les orientations du PRS :

  • l'accès aux soins dans le haut pays avec l'évolution attendue des ex hôpitaux locaux, la redéfinition du rôle de ces établissements constituant un objectif du volet médecine du SROS alors que le département des Alpes-Maritimes concentre un grand nombre d'espaces de santé de proximité fragiles ou à risque important,
  • la qualification des besoins des enfants et des adolescents handicapés dans les établissements médico-sociaux et la nécessaire adaptation des établissements en lien avec l'objectif de construire un parcours individualisé et un accompagnement coordonné pour les personnes handicapées affiché par le SROMS.
  • la problématique des personnes handicapées vieillissantes, en lien avec l'objectif du SROMS visant à assurer la continuité de l'accompagnement aux âges charnières et la réponse au vieillissement des personnes en situation de handicap,
  • le parcours des personnes âgées en raison de la part des + de 75 ans, plus nombreux dans le 06 qu’au niveau national (+3 %) et régional (+1,5 %),
  • l'accès aux soins et les inégalités sociales compte tenu de la sur-représentation des médecins spécialistes de secteur 2 et des dépassements d'honoraires associés, en lien avec l'objectif de lutte contre les inégalités de santé du PSRS,
  • le parcours AVC avec des prises en charge inégales selon le lieu de domicile des patients (sur le littoral ou dans le haut pays),
  • le parcours santé mentale avec la nécessité de mieux anticiper et gérer la crise psychiatrique ou psychologique, en amont de la prise en charge sanitaire, et en raison des difficultés liées au manque de solutions en aval, dans le contexte d'un plan santé mentale récemment établi par le conseil général,
  • le parcours cancer, avec une surmortalité féminine sur les bassins cannois et grassois concernant le cancer poumon/larynx,
  • la prise en charge des autistes avec une couverture départementale inégale,
  • la nécessité d'agir sur la chirurgie évitable compte tenu des taux de recours à la chirurgie dans les Alpes-Maritimes supérieurs aux taux nationaux, l’excédent de recours apparaissant lié à l’effet de l’offre, particulièrement développée dans les segments d’activité liés au vieillissement,
  • les problématiques de prévention et de promotion de la santé en lien avec les conduites à risque chez les jeunes ou le vieillissement des patients atteints du SIDA.

 

Il a été convenu, dans le cadre de ce premier "comité de pilotage PTS", auquel un représentant du siège de l’ARS a apporté son concours, de présenter l'ensemble de ces problématiques à la conférence de territoire du 13/12/2012, afin que, dans le respect de la démocratie sanitaire, elle complète, sélectionne et priorise les problématiques les plus prégnantes pour le département des Alpes-Maritimes en tenant compte des enjeux mais aussi plus pragmatiquement de notre "capacité à faire".

 

La conférence de territoire du 13/12/2012 a parfaitement joué ce rôle. Elle a priorisé les six problématiques suivantes:

  • l'accès aux soins dans le haut pays en lien avec l'évolution attendue des ex hôpitaux locaux,
  • l'accès aux soins et les inégalités sociales,
  • le parcours Handicap,
  • le parcours AVC,
  • le parcours santé mentale,
  • une thématique prévention.

 

Grâce à la mobilisation des acteurs locaux de santé, du champ médico-social et social, les six groupes projet ont ensuite été mis en place avec, dans chacun d'eux, un animateur, cadre de la délégation territoriale, des membres de la conférence de territoire et des membres reconnus pour leur expertise dans la problématique concernée. Les représentants des collectivités territoriales, du Conseil général, du Conseil régional et des principales villes du département ont particulièrement nourri les débats des groupes projet constitués.

 

Le 2ème comité de pilotage du 09/01/2013, puis la réunion du bureau de la conférence de territoire du 15/01/2013 ont permis d'arrêter la constitution des groupes projet, de définir puis de communiquer la méthodologie et le planning des travaux . Il a été défini que les deux premières réunions de chaque groupe projet auraient pour objectifs d'établir, pour chacune des problématiques, l'état des lieux sur le sujet, l'analyse des difficultés de parcours et l'identification des points de rupture.

Deux des 6 groupes projet se sont organisés en "sous groupes" :

  • pour le parcours AVC en effet, le groupe s'est dissocié en 5 sous groupes en fonction des sujets à étudier (les urgences - le court séjour - le SSR - l'information, la formation et l'éducation thérapeutique - la télémédecine),
  • pour le parcours santé mentale, en plus du groupe plénier, un groupe restreint constitué notamment de psychiatres hospitaliers, a été chargé d'élaborer une grille d'analyse de dossiers de patients hospitalisés permettant d'objectiver les points de rupture rencontrés dans leur parcours.

A mi-parcours, un point d'étape sur l'avancée des travaux des 6 groupes a été préparé en comité de pilotage le 11/04/2013, puis présenté à la conférence de territoire du 23/04/2013. Ce point d'étape a fait ressortir une forte mobilisation des membres de la conférence de territoire et des membres experts associés. Il a permis de valider le diagnostic des groupes projet, subordonné à l'analyse des points de rupture pour les parcours notamment, ainsi que les orientations avec les axes d'amélioration envisagés pour chacune des problématiques.   

Ce sont au total 29 réunions, pour les 6 groupes projet (soit une moyenne de 5 réunions par groupe), qui ont permis de définir, au cours du 1er semestre 2013, 24 fiches action présentées au dernier comité de pilotage le 27/06/2013 puis au bureau de la conférence de territoire du 03/07/2013 et enfin validées par les membres de la conférence de territoire le 10/07/2013.

La démocratie sanitaire a été concrètement mise en œuvre dans le cadre de la démarche du PTS avec un investissement fort des membres des groupes projet dont la contribution et la participation active sont ici saluées.


© ICARS - Plan du site - Contact - Crédits