Accueil > Région > ARS > Projet régional de santé 2012-2016 > Schémas sectoriels > Schéma Régional d’Organisation Médico-Sociale > 3 Orientations régionales spécifiques > 3.2 Personnes en situation de handicap > 3.2.3 Construire un parcours individualisé et un accompagnement coordonné > 3.2.3.6 Soutenir l’insertion professionnelle des adultes

Région

3.2.3.6 Soutenir l’insertion professionnelle des adultes

L’exercice d’une activité professionnelle est conçu par la loi du 11 février 2005 comme un élément majeur de la citoyenneté des personnes handicapées. La vie professionnelle participe pleinement au projet de vie de la personne en situation de handicap comme l’expression de son autonomie et de son utilité sociale.

Malgré ce droit d’accès au travail la situation des travailleurs handicapés face au chômage est plus défavorable que celle de l’ensemble  de la population en âge de travailler. Les travailleurs handicapés sont généralement plus âgés que les autres chômeurs, et sont le plus souvent des hommes. Ils sont également moins diplômés et moins qualifiés.

L’accès au travail et la réussite du parcours professionnel dépend de plusieurs paramètres qu’il est important de prendre en compte afin de définir les réponses médico-sociales : le niveau de formation, les causes et la nature du handicap, le degré d’autonomie, le sexe, l’âge, la zone d’habitation.

Soutenir l’insertion professionnelle des adultes en situation de handicap suppose dès lors d’assurer la définition de parcours personnalisés pouvant concilier mesures spécifiques et mesures de droit commun en matière d’emploi et de formation, avec le cas échéant un accompagnement et un soutien au long cours.

Les axes retenus pour la mise en œuvre sont :

  • promouvoir et faciliter l’autonomie des personnes en situation de handicap par le développement de logements autonomes en partenariat avec les acteurs publics en charge de la thématique ;
  • favoriser  la formation initiale des personnes en situation de handicap dont l’accès à l’apprentissage des jeunes sortant des UPI et des SEGPA ;
  • susciter et soutenir les adaptations nécessaires de l’activité des ESAT au regard de l’évolution des besoins et projets des personnes (vieillissement, autisme) : extension de places, développement du temps partiel, développement de prestations de services, mise à disposition…;
  • renforcer le partenariat et les articulations entre les différents partenaires de politiques publiques (DIRRECTE, EN, AM, AGEFIPH, ARS, CR, AGEFIPH…) en matière d’insertion professionnelle à partir d’une réflexion et d’un diagnostic partagé ;
  • rechercher et promouvoir les complémentarités (coopération, mutualisation…) entre les différents acteurs et dispositifs du champ du travail afin de prévenir les situations de rupture et faciliter l’accès et le maintien au travail (UEROS, CRP, EA, EN…).


Schéma Régional d’Organisation Médico-sociale. ARS PACA, 2011, pp. 46-47













© ICARS - Plan du site - Contact - Crédits