Accueil > Région > ARS > Projet régional de santé 2012-2016 > Schémas sectoriels > Schéma Régional d’Organisation Médico-Sociale > 3 Orientations régionales spécifiques > 3.2 Personnes en situation de handicap > 3.2.3 Construire un parcours individualisé et un accompagnement coordonné > 3.2.3.5 Améliorer et garantir une offre cohérente à destination des adultes lourdement handicapés

Région

3.2.3.5 Améliorer et garantir une offre cohérente à destination des adultes lourdement handicapés

Bien que ne disposant que d’une très faible autonomie, les personnes lourdement handicapées doivent pouvoir choisir librement, en lien avec leur famille, leur mode de vie (domicile ou institution) mais aussi pouvoir évoluer dans leur choix. En effet, la nature et l’ampleur de leurs besoins nécessitent des réponses adaptées et évolutives conciliant vie en milieu ordinaire et/ou vie en institution. Il est donc important de pouvoir envisager globalement leur situation afin de garantir un parcours de vie et de santé cohérent par une offre en ESMS diversifiée et coordonnée et des prises en charge adaptées.

Diversifier et coordonner l’offre en établissement et services médico-sociaux

Afin de rendre possible le libre choix de vie des personnes lourdement handicapées, il importe de lever les freins d’accès aux soins et proposer des alternatives au tout domicile ou tout institution par une offre en ESMS diversifiée et coordonnée. Cette offre doit ainsi concilier  des places   :

  • de MAS/FAM sur les espaces jugés prioritaires sous la forme de projets de plateforme,
  • d’accueil de jour et d’hébergement temporaire adossées aux MAS et FAM,
  • de SAMSAH plurivalents,
  • de SSIAD.

Le développement de ces places sera organisé selon les modalités suivantes :

  • la transformation de places d’établissement (requalification de places pour personnes âgées pour les SSIAD),
  • la création de places nouvelles par extension (depuis les structures existantes),
  • la réorganisation des zones d’intervention notamment pour les SAMSAH

Il devra s’inscrire dans une démarche de mise en réseau des établissements médico-sociaux avec les services d’aide à domicile (SAMSAH, SSIAD).

 

Adapter et individualiser les accompagnements

Le projet individualisé de prise en charge des personnes lourdement handicapées doit prendre en compte outre le choix de vie de la personne, ses besoins et son environnement familial. C’est pourquoi il est important que figurent dans les projets de services ou d’établissements les axes suivants : 

  • l’accompagnement du vieillissement des personnes  et de leurs aidants ;
  • l’accompagnement de la fin de vie ;
  • la problématique des troubles psychiatriques ;
  • l’accompagnement des sorties d’hospitalisation
  • la prise en charge des personnes en situation de précarité (personnes isolées, personnes sortant de prison)

et de mobiliser les leviers suivants pour y répondre :

  • la formation du personnel aux prises en charge spécifiques et soins palliatifs (échanges de pratiques, formations communes sur les actes techniques ou prises en charge spécifiques) ;
  • la formation des aidants ;
  • la coordination voire la recherche de partenariat entre les équipes hospitalières et les équipes de suivi médico-sociales ;
  • la recherche et mise en place de solutions de répit adaptées en direction des aidants (identification des personnes concernées, développement de l’accueil séquentiel, complémentarités entre services à domicile et établissements) ;
  • le renforcement des missions de certains services (SAMSAH, SSIAD) sur certaines problématiques selon une logique de service « référent ». Il importe notamment pour les personnes détenues de pouvoir identifier un SSIAD référent pour chaque établissement pénitentiaire afin d’améliorer la prise en charge des personnes détenues lourdement handicapées et faciliter la continuité des soins à la sortie.

Schéma Régional d’Organisation Médico-sociale. ARS PACA, 2011, pp. 45-46












© ICARS - Plan du site - Contact - Crédits