Accueil > Région > ARS > Projet régional de santé 2012-2016 > Schémas sectoriels > Schéma Régional d’Organisation Médico-Sociale > 3 Orientations régionales spécifiques > 3.1 Personnes âgées > 3.1.5 Améliorer les parcours de santé et la qualité de prise en charge > 3.1.5.1 Développer et améliorer les articulations avec les autres secteurs de l’offre de santé > Optimiser l’offre médico-sociale en complémentarité avec l’offre ambulatoire

Région

Optimiser l’offre médico-sociale en complémentarité avec l’offre ambulatoire

 L’articulation de la planification régionale médico-sociale et le schéma d’organisation ambulatoire s‘inscrit dans le cadre suivant :

 Les soins de premier recours regroupent au sein d’un territoire une offre de santé constituant la porte d’entrée dans le système de soins, en charge du suivi de la personne et de la coordination de son parcours. Ces offreurs de soins réalisent cette prise en charge avec les structures de santé et médico-sociales du territoire.

 Le schéma régional d’organisation des soins ambulatoires, et notamment le premier recours, poursuit l’objectif de porter une stratégie régionale d’organisation de ces soins en définissant des priorités d’action en matière de structuration de l’offre :

  • définition des zones prioritaires où l’offre de premier recours doit faire l’objet d’un renfort, ou d’une meilleure coordination,
  • définition d’organisations cibles par territoire de premier recours.

 Le Code de santé publique offre en matière d’exercice coordonné trois modes organisationnels : les centres de santé, les maisons de santé, les pôles de santé. Ces derniers proposent l’intégration des professionnels de santé libéraux, maisons de santé, centres de santé, réseaux, établissements de santé et médico-sociaux, groupements de coopération sanitaire, sociaux et médico-sociaux. Des aides financières sont prévues au sein des territoires prioritaires pour développer ces dispositifs de coordination.

 L’articulation entre l’offre de soins médico-sociale et les soins de premier recours concerne principalement l’intervention des libéraux au sein des EHPAD, et l’articulation entre les infirmiers libéraux et les SSIAD.

 Les axes opérationnels sont :

  • faciliter la coordination médicale entre les professionnels de santé libéraux et les professionnels de santé des EHPAD
  • coordonner la prise en charge des infirmières libérales au domicile de la personne âgée avec l’intervention des SSIAD ;
  • tester des organisations innovantes pour assurer la continuité des soins entre le secteur de ville et le secteur médico-social, notamment dans le cadre d’un exercice regroupé (maisons de santé pluridisciplinaires, plateformes de services, etc.) ;
  • tenir compte de l’évolution de la démographie des acteurs de santé de proximité pour prévoir les évolutions de l’offre médico-sociale ;
  • soutenir les réseaux gérontologiques existants.

 


Schéma Régional d’Organisation Médico-sociale. ARS PACA, 2011, pp. 25












© ICARS - Plan du site - Contact - Crédits