Accueil > Région > ARS > Projet régional de santé 2012-2016 > Schémas sectoriels > Schéma Régional d’Organisation Médico-Sociale > 3 Orientations régionales spécifiques > 3.2 Personnes en situation de handicap > 3.2.2 Soutenir l'accès aux soins et à la prévention > Améliorer l’accès au dépistage organisé des cancers

Région

Améliorer l’accès au dépistage organisé des cancers

L’allongement de l’espérance de vie des personnes handicapées expose ces personnes  au risque d’apparition d’un cancer. Les prévalences estimées et ajustées par âge et par sexe pour les personnes handicapées sont similaires à celles de la population générale pour les personnes présentant des déficiences intellectuelles.

 L’étude du CREAI PACA-Corse a montré que la moitié des 28 établissements enquêtés en PACA ne sont pas en capacité d’effectuer la mammographie pour toutes les résidentes concernées (femmes de 50 à 74 ans) et que les ¾ d’entre eux ne sont pas en capacité d’effectuer l’Hémocult® pour tous les résidents concernés (hommes et femmes de 50 à 74 ans). Les principaux freins à la réalisation du dépistage identifiés sont, comme indiqué ci-dessus, liés au handicap, aux professionnels et à l’environnement médical, mais aussi au manque d’information/formation des personnels des EMS ainsi qu’aux difficultés relatives à l’organisation de ces établissements.

 Ainsi, lors de l’enquête, la quasi-totalité des personnels interrogés a déclaré n’avoir bénéficié d’aucune formation sur le cancer ou le dépistage du cancer durant l’exercice professionnel en EMS et les 3/4 des personnes interrogées déclarent qu’une formation pourrait leur être bénéfique.

 Il ressort également de cette étude que la réalisation du dépistage du cancer colorectal est directement liée à la présence de personnel médical ou paramédical au sein de l’établissement. L’accompagnement des personnes en situation de handicap résidentes en EMS, indispensable pour l’aide aux déplacements et faciliter le lien avec les professionnels de santé, se révèle être un facteur clé.

 A cette fin, la formation et l’identification d’au moins une personne par EMS  permettrait de diffuser l’information relative aux cancers et à leur prévention au personnel de l’établissement et ainsi faciliter la démarche préventive au sein de l’établissement.

 Cet axe devrait s’accompagner :

  • de l’identification d’au moins un appareil par département permettant d’exécuter une mammographie sur une patiente assise et accessible aux personnes en fauteuil ou bien d’envisager éventuellement un protocole alternatif en lien avec le volet Imagerie Médicale du SROS.
  • de la communication de la localisation de ces appareils dans les invitations adressées aux usagers par les structures de gestion.

Il conviendra par ailleurs de rester attentif aux suites données aux recommandations de l’HAS sur le dépistage du cancer de l’utérus qui devraient permettre d’améliorer l’accès au dépistage et aux soins gynécologiques des personnes en situation de handicap.

   

Fiche SRP : Favoriser l’accès des personnes en situation de handicap au dépistage systématique des cancers :

renforcer les connaissances et compétences des personnes relais sur les modalités d’accès des personnes en

situation de handicap au dépistage des cancers (action en cours des CRES/CODES)

Fiche partagée PA/PH : accompagnement des professionnels et des aidants



Schéma Régional d’Organisation Médico-sociale. ARS PACA, 2011, pp. 31-32












© ICARS - Plan du site - Contact - Crédits