Accueil > Région > ARS > Projet régional de santé 2012-2016 > Schémas sectoriels > Schéma Régional de Prévention > Volet Prévention Promotion de la Santé et Santé Environnementale (PPS) > Plan d'action Enfants, adolescents, jeunes > Objectif général 4 : « Promouvoir des facteurs de protection et des connaissances en santé » > Objectif opérationnel 4B : « mettre en œuvre des programmes de développement des compétences psychosociales chez les enfants »

Région

Objectif opérationnel 4B : « mettre en œuvre des programmes de développement des compétences psychosociales chez les enfants »

Les actions d’éducation pour la santé et d’éducation du patient visent l’adaptation des attitudes et des comportements influençant la santé. Pour être efficaces, elles interviennent simultanément sur trois déterminants du comportement accessibles à l’éducation : le savoir, le savoir-faire et le savoir-être.

Selon Francis Nock[1], s’il est assez facile de prendre en compte l’acquisition ou le renforcement de connaissances et de compétences techniques (utiliser un préservatif, composer un menu équilibré…), le travail sur le savoir-être est plus délicat.

Le concept de compétences psychosociales a fait son apparition en France pour les actions de promotion de la santé dans les années 1990. Il fait référence en général aux travaux de l’O.M.S. et de l’U.N.E.S.C.O., qui ont défini 10 compétences à développer au cours de l’éducation, pour permettre l’adoption de comportements favorables à la santé. Il s’agit de :

  • Savoir résoudre des problèmes, savoir prendre des décisions,
  • Savoir se faire comprendre, pouvoir entrer en relation avec les autres,
  • Avoir une pensée critique, avoir une pensée créative,
  • Se connaître soi-même, éprouver de l’empathie,
  • Savoir gérer le stress, savoir gérer ses émotions

L’apprentissage des compétences psychosociales (celles qui favorisent la vie en société) s’opère au sein de la famille et de son entourage, mais l’école joue un rôle majeur. Très générales, les compétences décrites ci-dessus, sont utilisées dans les programmes de promotion de la santé à destination des enfants, principalement dans le cadre d’une collaboration avec les équipes éducatives.

Un programme de prévention précoce, testé et validé à grande échelle au Québec, le PRODAS (programme de développement affectif et social) vise à favoriser le bien-être et prévenir les violences en développant les compétences psychosociales. Il agit de façon coordonnée sur trois facteurs essentiels du développement humain : la conscience de soi, la réalisation de soi (et donc l’estime de soi) et l’interaction sociale. C’est un programme pédagogique qui permet un travail de long terme avec les enfants dès le plus jeune âge (4 ans) et tout au long de la scolarité. Il peut se définir comme une méthodologie éducative et préventive de développement de la personne, basée sur l’expression des ressentis. Il est conçu pour aider les jeunes à se comprendre et se respecter eux-mêmes pour ensuite comprendre et respecter les autres. Il vie à favoriser l'autonomisation et la responsabilisation des enfants.

Une adaptation du programme PRODAS au contexte local du centre ville de Marseille a fait l’objet d’une première mise en œuvre expérimentale sur la période 2005-2008 en centre ville de Marseille puis dans certains établissements du 14e et 15e arrondissement. En 2008, elle s’est étendue aux quartiers de Saint-Mauront et Belle-de-Mai dans le cadre du projet « La Santé on s’y Met Tous ». En 2010-2011, 20 classes ont été accompagnées, et 25 autres classes mettaient en œuvre le programme grâce à un enseignant formé et autonome.

D'autres programmes ont été expérimentés dans la région, par exemple le projet Peer Education ITA FRA, qui avait pour objectif de former des jeunes à conduire des actions de prévention auprès de leurs pairs. Ces moments de formation avaient également pour objectifs de développer leurs habilités psychosociales nécessaires pour adopter des comportements de prévention et à minima des comportements réduisant de façon significative les risques qu'ils seraient amener à prendre.



[1]  Francis Nock - Janvier 2008- La place des compétences psychosociales dans les actions de prévention et de promotion de la santé

 



Schéma Régional de Prévention, Plan d’action Enfants, adolescents, jeunes, ARS PACA, 2011, pp. 35-36












© ICARS - Plan du site - Contact - Crédits