Accueil > Région > ARS > Projet régional de santé 2012-2016 > Schémas sectoriels > Schéma Régional d’Organisation Médico-Sociale > 3 Orientations régionales spécifiques > 3.1 Personnes âgées > 3.1.1 Améliorer la connaissance des besoins de santé des personnes âgées et la connaissance de l’offre médico-sociale qui leur est proposée

Région

3.1.1 Améliorer la connaissance des besoins de santé des personnes âgées et la connaissance de l’offre médico-sociale qui leur est proposée

Les personnes âgées constituent une population hétérogène, dont l’avancée dans le grand âge, met en évidence des besoins spécifiques liées à l’évolution de leur état de santé, de leur capacité, de leurs revenus, et de leurs relations sociales et familiales :

  • Le soutien à domicile et la préservation de l’insertion sociale par des services adaptés aux besoins et réellement accessibles,
  • Les actions de prévention, de soins et médico-sociaux à domicile : le soutien aux actions de prévention du vieillissement pathologique, l’accessibilité aux soins de premier recours et la bonne coordination des acteurs de soins et de nursing à domicile  pour une réponse complète, territorialisée et de proximité à leurs besoins,
  • L’organisation des établissements médico-sociaux : les résidents sont plus souvent atteints de poly-pathologies chroniques et de maladie d’Alzheimer ou apparentée. Les établissements devront renforcer leur organisation et leurs liens avec les structures sanitaires. Ils doivent aussi lutter contre des maltraitances encore trop fréquentes et développer des plans de bientraitance.

 Les orientations régionales du schéma proposent une évolution de l’offre médico-sociale à destination des personnes âgées en réponse à ces besoins de santé.

 Prévoir l’évolution de l’offre requiert une connaissance fine de l’offre et de son fonctionnement au sein du territoire. Le schéma prévoit par conséquent pour chaque équipement une action de développement des connaissances de ces structures. Cet axe de connaissance porte sur l’aspect quantitatif de l’offre, sa répartition spatiale, et son fonctionnement. Il constitue un élément incontournable pour l’élaboration d’un diagnostic territorial.

 Des orientations spécifiques par types d’équipement sont retenues :

  •  La connaissance du périmètre géographique d’intervention des SSIAD, leurs articulations avec l’intervention des infirmiers libéraux et des services d’aide à domicile constitue un axe d’amélioration. Il doit être complété par la connaissance de l’activité des SSIAD au regard des autres intervenants à domicile.
  • La connaissance de l’activité des EHPAD de la région à travers notamment le taux d’occupation des structures est un axe de connaissance à développer en concertation avec les Conseils Généraux. L’accessibilité financière des structures constitue également un axe privilégié de connaissance à développer.

 Focus sur la connaissance des équipements destinés aux personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer ou maladies apparentées et évaluation de leur activité :

La connaissance de l’activité des accueils de jour, des hébergements temporaires, des unités d’hébergement renforcé, des pôles d’activités et de soins adaptés doit être améliorée.

Le taux de fréquentation de l’accueil de jour et les modalités d’utilisation des places d’hébergement temporaire sont à évaluer.



Schéma Régional d’Organisation Médico-sociale. ARS PACA, 2011, pp. 18-19













© ICARS - Plan du site - Contact - Crédits