Accueil > Région > ARS > Projet régional de santé 2012-2016 > Schémas sectoriels > Schéma Régional de Prévention > Volet Prévention Promotion de la Santé et Santé Environnementale (PPS) > 7. Synthèse des objectifs retenus par public > 7.4 Personnes les plus démunies : PRAPS > Mieux connaître et prendre en compte les inégalités de santé

Région

Mieux connaître et prendre en compte les inégalités de santé

  • Harmoniser le recueil des données de dispositifs visant des publics en situation précaire ou de vulnérabilité (PASS, Unité de Consultations et de Soins Ambulatoires, Lits Halte Soins Santé, appartements de coordination thérapeutique,…).

  • A l’issue de la démarche territoriale de promotion de la santé dans les territoires prioritaires, développer des actions intersectorielles à même de prendre en compte les déterminants des inégalités de santé (état des logements, réussite scolaire, santé au travail, environnement, …). et appropriées aux publics vulnérables dans un programme territorial de santé.

  • Identifier et agir sur les conditions de vie insalubre ou les logements inadaptés, notamment pour les enfants (saturnisme infantile, asthme,...).

  • Développer la prévention spécialisée à l’égard des addictions par territoire (sur les quartiers en politique de la ville, communes…).

  • Prévenir le risque de suicide chez les personnes détenues.

  • Réduire les inégalités territoriales de santé en garantissant l’accès à la prévention des maladies chroniques repérées comme prioritaires et en agissant sur leurs déterminants :

    • diminuer la prévalence de l’obésité et du surpoids.
    • réduire la consommation de tabac de 5% par an pendant 5 ans en facilitant l’accès au sevrage pour les publics les plus démunis.
    • augmenter de 50% la participation au dépistage organisé du cancer du sein pour les femmes de 50-74 ans en situation précaire.
    • augmenter la participation au dépistage organisé du cancer colorectal et améliorer le dépistage du cancer du col de l'utérus
    • améliorer le dépistage du VIH, des hépatites et la vaccination hépatite B pour les publics concernés y compris à l'entrée et pendant la détention.
    • améliorer le dépistage des cancers du sein, du col de l'utérus et colorectal pendant la détention.
    • réduire de 30% en 5 ans le pourcentage des 18-75 ans en situation d’insécurité alimentaire quantitative.
    • développer l’éducation thérapeutique pour le public concerné par le PRAPS en adaptant les programmes.

Schéma Régional de Prévention, ARS PACA, 2011, pp. 32-33












© ICARS - Plan du site - Contact - Crédits