Accueil > Région > ARS > Projet régional de santé 2012-2016 > Schémas sectoriels > Schéma Régional d’Organisation Médico-Sociale > 2 Orientations régionales partagées > 2.6 Améliorer la prévention des infections en établissements médico-sociaux

Région

2.6 Améliorer la prévention des infections en établissements médico-sociaux

2.6.1   Les infections associées aux soins

 Le plan stratégique national 2009-2013 de prévention des infections associées aux soins élargit le concept de lutte contre le risque infectieux au domaine médico-social. En effet, la circulation des personnes âgées et personnes en situation de handicap entre la prise en soins à domicile, en établissement de santé et en établissement médico-social conduit à une perception moins nosocomiale des infections associées aux soins. Leur prévention et leur gestion se conçoit désormais dans le champ plus large du parcours de soins et de vie des personnes.

Les axes opérationnels retenus pour la mise en œuvre sont :

  • La mobilisation de la ressource territoriale en hygiène afin d’accompagner les établissements et services médico-sociaux vers l’amélioration de la prévention du risque épidémique et de la gestion des épidémies.
  • L’utilisation des compétences en infirmières hygiénistes, Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales et autres dispositifs chargés de la lutte contre les infections associées aux soins permet de diffuser un savoir et un savoir faire auprès des professionnels du secteur médico-social.

 

2.6.2   Les infections communautaires

Du fait de la fragilité des personnes âgées et des personnes en situation de handicap et du risque de transmission croisée en collectivité, les pathologies à risque épidémique représentent un problème majeur de santé publique dans les établissements hébergeant des personnes âgées.

Pour prévenir et contrôler ce risque, des outils adaptés à différentes pathologies ciblées ont été développés par l’Agence Régionale de Santé :

  • des outils de surveillance (infections respiratoires aigües, gastroentérites aiguës, gale)
  • des outils d’information et de communication (lettre de sensibilisation des médecins, affiches d’information, plaquette de promotion de la vaccination, etc.) ;
  • des mesures de prévention des épidémies (vaccination contre la grippe pour les résidents et le personnel, contre le pneumocoque pour les résidents, contre la coqueluche pour le personnel, recommandations de bonnes pratiques) ;
  • des mesures de gestion (renforcement des précautions standard et recherches étiologiques).

Afin de poursuivre ces actions de prévention et de gestion du risque épidémique communautaire, le schéma fixe un objectif d’harmonisation des pratiques de gestion des risques dans les établissements médico-sociaux.

L’axe opérationnel retenu est la prévention du risque épidémique, associé aux soins ou communautaire, qui doit figurer au sein du plan de gestion des risques des EMS. L’objectif étant d’harmoniser la démarche de gestion des risques au sein des EMS en termes de déclinaison opérationnelle et de mise en œuvre des procédures. Pour cela, une action sera menée sur la durée du schéma pour unifier et standardiser ce plan de gestion des risques à partir des plans bleus.



Schéma Régional d’Organisation Médico-sociale. ARS PACA, 2011, pp. 14-15












© ICARS - Plan du site - Contact - Crédits