Accueil > Région > ARS > Projet régional de santé 2012-2016 > Schémas sectoriels > Schéma Régional d’Organisation Médico-Sociale > 2 Orientations régionales partagées > 2.3 Promouvoir une politique d’accompagnement et de formation à destination des professionnels et des aidants

Région

2.3 Promouvoir une politique d’accompagnement et de formation à destination des professionnels et des aidants

Consulter l'histogramme RI00000140

Consulter l'histogramme I0000037

L’accompagnement des personnes âgées ou en situation de handicap, en établissement ou à leur domicile, requiert un personnel formé et stable afin de proposer une prise en charge de qualité.

 Leur exercice professionnel doit s’inscrire au sein d’un projet institutionnel qui propose notamment :

  •  un axe d’adaptation à l’emploi des personnels au regard des populations accompagnées

Il s’agit :

  • d’une part, de faciliter la prise de fonction des personnels, leur exercice professionnel dans la durée et les changements d’emploi au sein du secteur médico-social
  • d’autre part, de contribuer à la prévention des risques de maltraitance involontaire des populations accompagnées ainsi qu’à la prévention des risques professionnels et soutenir l’accès aux soins des personnes en situation de handicap. 
  • un axe d’ouverture de l’établissement à son environnement

L’objectif étant de permettre les échanges interprofessionnels : échanges de pratiques, formations croisées, fluidité des personnels au sein du territoire. 

  • un axe de promotion de l’attractivité et de fidélisation des personnels

La question de l’attractivité et de la fidélisation des professionnels est récurrente dans un contexte de forte tension entre les exigences de qualité de service rendu à la population et les aspects démographiques et médico-économiques. 

Les aidants des personnes doivent pouvoir bénéficier d’une formation afin d’appréhender les problématiques essentielles de la personne âgée ou en situation de handicap (ses difficultés, l’adaptation de son environnement) et de maintenir le lien aidant-aidé. Cet accompagnement doit comprendre un axe fort à destination des aidants de personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer et de personnes autistes ou présentant des TED. 

La modernisation du secteur de l’aide à domicile doit également participer à améliorer la prise en charge proposée aux personnes âgées et personnes en situation de handicap  à leur domicile. 

Par ailleurs, depuis 2002 la réforme du deuxième cycle des études médicales a instauré un enseignement reposant sur des modules transdisciplinaires et sur l’approche diagnostique et thérapeutique par grands syndromes. Une réflexion pourra être entreprise entre l’ARS, l’URPS, les associations de formation continue et les deux facultés de médecine sur les possibilités de renforcer l’offre de formation à destination des médecins généralistes.

L'objectif est d'améliorer l'accompagnement des professionnels et des aidants afin de garantir une prise en charge de qualité des PA et PH.



Schéma Régional d’Organisation Médico-sociale. ARS PACA, 2011, pp. 11-12













© ICARS - Plan du site - Contact - Crédits