Accueil > Région > ARS > Projet régional de santé 2012-2016 > Plan stratégique régional de santé > 3. Apporter des réponses sur des thématiques stratégiques > 3.2 Personnes en situation de handicap et personnes agées

Région

3.2 Personnes en situation de handicap et personnes âgées

3.2.1 Prévenir et accompagner la perte d’autonomie

La Loi de février 2005 sur l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées a rendu plus explicite la notion de compensation du handicap, afin de permettre aux personnes en situation de handicap de vivre, avec leur différence, le plus ordinairement possible au sein de la cité. Le soutien à domicile et à l’accès à tous dispositifs de droit commun est donc logiquement le premier objectif.  Si cela ne suffit pas à répondre à des besoins particuliers, ce « droit commun » peut être adapté par des mesures prises par dérogation aux manières habituelles de travailler ou de fonctionner.

Enfin, lorsque la perte d’autonomie le nécessite, les établissements médico-sociaux doivent pouvoir accueillir les personnes handicapées en proximité de leur famille, hormis le cas de handicaps complexes ou lourds. La région PACA se caractérise par un sous-équipement global  en établissements pour enfants et jeunes, aggravé par de très fortes disparités infra-territoriales. Il est donc nécessaire de poursuivre un effort de rééquilibrage territorial, lequel concerne également les établissements pour adultes handicapés : MAS, FAM et ESAT. 

Les personnes âgées constituent une population fragile, médicalement, économiquement (pour partie, avec la baisse des pensions) et socialement, plusieurs enjeux sont identifiés :

  • Le soutien à domicile et la préservation de l’insertion sociale par des services adaptés aux besoins  et réellement accessibles.
  • Les actions de prévention, de soins et médico-sociaux à domicile : le soutien aux actions de prévention du vieillissement pathologique, l’accessibilité aux soins de premier recours et la bonne coordination des acteurs de soins et de nursing à domicile  pour une réponse complète, territorialisée et de proximité à leurs besoins
  • L’organisation des établissements médico-sociaux : les résidents sont plus souvent atteints de polypathologies chroniques et de maladie d’Alzheimer ou apparentée. Les établissements devront renforcer leur organisation et leurs liens avec les structures sanitaires. Ils doivent aussi lutter contre des maltraitances encore trop fréquentes et développer des plans de bientraitance.


Plan stratégique régional de santé, ARS PACA, 2011, pp. 24-26













© ICARS - Plan du site - Contact - Crédits